Les effets sur les enfants

En dépit des tentatives des parents de protéger leurs enfants de la violence en situation familiale, les enfants savent normalement que cette situation se produit et en sont affectés.  La violence menace souvent leur sentiment de stabilité et de sécurité et leur réaction s’exprime de façons différentes ; par exemple, certains enfants recherchent l’affection, d’autres s’isolent davantage. Le fait d’être exposé à la violence après la séparation des parents peut causer des problèmes à court et à long terme sur le plan psychologique, comportemental et développemental comme l’anxiété, la violence envers les autres, les retards de développement, l’absentéisme scolaire et un comportement sexuel inapproprié.  En grandissant, les enfants peuvent également copier le comportement des parents au sein de leur propre relation et, par conséquent, continuer le cycle de violence. 

  • Pour de plus amples renseignements sur les effets de la violence chez les enfants, cliquez sur le lien suivant :

  • Le fait de voir, d’entendre ou de savoir que leur mère est victime de violence peut menacer le sens de stabilité et de sécurité des enfants. 

     

    • Les enfants peuvent éprouver des difficultés psychologiques et comportementales

    • Les enfants peuvent souffrir de flashback, de cauchemars et d’inquiétudes constantes et

       extrêmes au sujet d’un danger possible

    • Les enfants aux prises avec la violence familiale sont à plus haut risque d’être blessés

       physiquement ou de vivre une violence physique ou psychologique

    • Les enfants peuvent éprouver de forts sentiments partagés à l’endroit du parent violent.

       Ils peuvent éprouver des sentiments d’affection, du ressentiment ou de la déception.

     

     

  • Les effets de la violence, de la violence verbale et le blâme à l’endroit de la victime peuvent inciter les enfants à voir leur mère comme une personne sans recours, moralement abattue, stupide et qui ne mérite pas le respect.

    • Les enfants peuvent la considérer comme une cible acceptable de violence.

    • Les enfants peuvent assumer le rôle de l’agresseur et se montrer violents à l’endroit de leur mère,

       parfois pour obtenir l’approbation du père absent.  Ce comportement est plus commun chez les

       garçons et se produit plus souvent après la séparation.

     

  • Les enfants peuvent être utilisés par l’agresseur pour blesser ou manipuler la mère. 

    L’agresseur peut chercher à obtenir la loyauté des enfants en rendant son foyer agréable, sans règle aucune, en permettant des activités que la mère ne permettrait pas (comme manger des aliments vides ou regarder des vidéos violentes), et en tentant de rendre les enfants hostiles envers leur mère.

     

    L’agresseur peut s’interposer dans la relation mère / enfant en empêchant la mère de consoler un enfant ou en empêchant les enfants de participer à des activités parascolaires pour faire en sorte que la mère reste socialement isolée.

     

    L’agresseur peut blâmer la mère pour la séparation et demander à l’enfant d’exercer de la pression pour que le couple soit réuni, ou utiliser l’enfant pour communiquer avec la mère ou pour l’espionner. 

     

     

  • Les enfants peuvent copier ce qu’ils ont appris de leurs parents.

    Ils peuvent :

    • utiliser la violence et les menaces pour obtenir ce qu’ils veulent

    • apprendre que les personnes ne risquent rien lorsqu’elles en blessent d’autres

    • croire que les hommes ont le contrôle et devraient contrôler la vie des femmes

    • croire que les femmes n’ont pas le droit d’être traitées avec respect

     

  • Les enfants exposés à la violence peuvent être désensibilisés au comportement agressif.  Lorsque ceci se produit, les jeunes personnes voient la violence comme étant normale et se montrent moins intéressés à la question.

    Les garçons et les adolescents des deux sexes sont plus susceptibles d’en vouloir à leur mère ou d’avoir honte d’être associés à leur mère.

     

    L’agresseur peut faire en sorte que les membres de la famille se chicanent entre eux ou qu’ils se liguent pour favoriser un enfant au détriment des autres, en mentant, en révélant des secrets, en causant des conflits ou en punissant tous les enfants pour le mauvais comportement d’un seul.

     

  • Les enfants de mères violentées peuvent éprouver de nombreuses difficultés.

    • des problèmes physiques (maux de tête, maux d’estomac, eczéma, le pipi au lit, la fatigue)

    • une inquiétude constante relative à un danger possible ou à la sécurité des membres de la famille (par exemple surveiller les sœurs ou les frères, téléphoner à la maison, verrouiller les portes)

    • une tristesse ou un retrait des gens et des activités

    • une faible estime de soi et un manque de confiance, en particulier en essayant de nouvelles choses

    • une difficulté à se concentrer en classe, de se concentrer au travail et d’apprendre de nouvelles choses

    • des crises de colère à son endroit à envers les autres

    • l’intimidation ou l’agression envers les autres

     

  •  

     

    De la naissance à deux ans, les enfants exposés à la violence familiale peuvent éprouver des problèmes de liens affectifs ; avoir de la difficulté à s’épanouir ; risquer d’être pris entre deux feux pendant l’attaque contre la mère ; avoir une tendance à l’impulsivité, à réagir fortement et à un comportement violent.

     

    Les enfants préscolaires : imitation d’un comportement violent ; la recherche de l’affection de la mère et l’anxiété ; les sautes d’humeur, la difficulté à gérer, la nervosité 

     

     

     

Poursuivre votre vie en toute sécurité – publié par le Legal Information Society of Nova Scotia

5523 B, rue Young  Halifax (Nouvelle-Écosse)  Canada  B3K 1Z7  Tél. : 902.454-2198 – administration seulement  Tlc. : 902.455.3105  Courriel :  [email protected]

Autres projets du Legal Information Society of Nova Scotia

 

 

Le Legal Information Society of Nova Scotia (LISNS) est un organisme de bienfaisance sans but lucratif.  Depuis 30 ans, nous offrons aux Néo-Écossais des renseignements et des ressources juridiques faciles à comprendre.

 

Le personnel et les bénévoles du LISNS croient qu’un accès simplifié aux renseignements juridiques permet d’assurer un système de justice plus juste.  C’est ce que nous faisons et ce pourquoi nous le faisons, tout simplement !